Mots-clés

, , ,

gainsbourg1Véritable personnalité qui a marquée les années 80 par ses provocations, son franc parler et ses chansons, voici Serge Gainsbourg !!!

De son vrai nom Lucien Ginsburg, il est auteur-compositeur-interprète, pianiste, artiste peintre, scénariste, metteur en scène, écrivain, acteur et cinéaste français. Il est né le 2 avril 1928 à Paris et meurt le 2 Mars 1991 à Paris.

Fils d’immigrants russes juifs, il veut être artiste peintre. Mais il devient célèbre en tant qu’auteur-compositeur-interprète, abordant de nombreux styles musicaux. Il jouera également au cinéma et fera un essai dans la littérature. Réalisateur de plusieurs films et vidéo-clips, il compose plus de quarante musiques de films.

gainsbourg2Toute sa vie, Gainsbourg va souffrir d’un sentiment de rejet et de ce qu’on peut dire de lui : on le qualifie de laid. Il va avec le temps, se créer l’image d’un homme provocateur. Les textes de ses chansons jouent la majorité du temps sur le double sens,illustrant son goût prononcée pour la provocation, en particulier celle de nature polémique (Lemon Incest) ou érotique (Les Sucettes, Je t’aime… moi non plus, Love on the Beat). Serge Gainsbourg aime également jouer avec les références littéraires, comme Verlaine (Je suis venu te dire que je m’en vais).

Gainsbourg va être un homme à femme et va séduire les plus belles femmes : Brigitte Bardot, Jeanne Birkin avec qui il aura sa fille Charlotte, ou la dernière en date Bambou avec qui il aura son fils Lulu sont les plus connues de ses conquêtes.

Il aura une grande influence sur les chanteurs Français, notamment Renaud ou Etienne Daho. Il réussira tout de même à se classer dans les meilleures ventes aux USA vers la fin des années 60 avec Bonnie & Clyde. Mais c’est en Angleterre qu’il se classe premier avec sa chanson Je t’aime… moi non plus.

C’est vraiment dans les années 80 qu’il va devenir « Gainsbarre » en devenant un oiseau nocturne et en se réfugiant dans l’alcool et le tabac. C’est à cette même époque qu’il fait le buzz alors même que cette expression n’existait même pas.

On se souvient tous du 11 mars 1984, ou en direct il brule avec son briquet, les trois-quarts d’un billet de 500 francs dans l’émission Sept sur sept. Il agit ainsi pour dénoncer le « racket fiscal » qui le taxe à 74 %, argent « dépensé non pas pour les pauvres mais pour le nucléaire et toutes les… » (il n’a pas le temps de terminer sa phrase).

gainsbourg3En avril 1986, dans une émission de Michel Drucker du samedi soir où la chanteuse américaine Whitney Houston est présente, Gainsbourg n’hésite pas à indiquer, en anglais et le micro ouvert : « I want to fuck her » (je veux la baiser). La Diva est outrée et stupéfiée34 par de tels propos. Elle lui répond par des « What ? » aigus et vifs et demande s’il est ivre « He must be drunk »; à quoi Michel Drucker répond : « Non c’est son état normal, alors vous imaginez quand il est ivre ».

Serge Gainsbourg meurt le 2 mars 1991 au 5 bis rue de Verneuil dans le 7e arrondissement à la suite de sa cinquième crise cardiaque, survenue durant son sommeil. Il va laisser derrière lui ses enfants Charlotte et Lulu et une France endeuillée d’avoir perdu un artiste tel que lui. gainsbourg4

Monsieur Gainsbourg, vous avez bercé mon enfance aussi bien musicalement que par vos affronts ou provocations TV, et j’espère que vous continuez la ou vous êtes de faire rigoler les anges. Merci à vous d’avoir était Gainsbarre.

 

 

 

Voici pour moi ses clips les plus marquants des années 80, ainsi qu’une émission ou il était l’invité :

Publicités