Mots-clés

, , , , , , , , , ,

albator84Quand on parle Albator, c’est soit du 78, soit de celui la, le 84. Cette dernière est devenue en effet la plus connue, car surement sortie lors d’une période charnière et qui a disposée de nombreuses rediffusions. Place au Capitaine Albator et sa nouvelle aventure.

Albator 84 (Waga seishun no Arukadia – Mugen kidō SSX) est une série d’anime japonaise en 22 épisodes de 24 minutes, créée par Leiji Matsumoto et diffusée au Japon dès Octobre 1982. En France elle arrivera le 12 Janvier 1984 sur Antenne 2 dans Récré A2.

Dans un futur lointain, l’Atlantis, vaisseau banni de la Terre, parcourt l’espace à la recherche de la « planète idéale ». Son équipage commandé par le célèbre capitaine Albator est confronté aux redoutables Humanoïdes, qui ont asservit la galaxie, et exterminent ceux qui leur résistent. Mais les pires ennemis sont peut-être les Terriens résignés ou complices de ces Humanoïdes, assimilés à des collaborateurs du futur, comme Monsieur Zon, un ingénieur vendu à l’envahisseur et ennemi juré d’Albator.

albator842Créée après Albator, le corsaire de l’espace, les événements qui s’y passent se déroulent pourtant quelques années avant ceux de la précédente série. En France la série prends le nom d’Albator 84 pour marquer sa première date de diffusion dans notre pays et la différencier de sa devancière.

Bien que plus belle que la série de 78, souffrant d’une animation parfaite, son scénario est moins abouti que la première et souffrira au Japon de la concurrence avec une certaine Lamu, ce qui lui vaudra d’être arrêté au bout de 22 épisodes. Pourtant en France la série connait une carton plein et comme dis plus haut est la série Albator la plus connue surement à cause de ses nombreuses rediffusions.

albator843Si on y retrouve tous les personnages à peu près de l’ancienne série, il faut savoir que dans l’univers de Matsumoto, chacune de ses séries a un passé clair, et donc une histoire différente, malgrès qu’on y retrouve la majorité de ses personnages. Et bien sur, on y retrouve le fameux vaisseau spatial vert Arcadia qui aura marqué les esprits bien plus que le bleu de la première série.

Episodes

01. Le grand départ
02. La femme capitaine
03. La petite fille
04. La plume est plus forte que l’épée
05. Le bateau fantôme
06. L’oasis de l’espace
07. La vengeance
08. La planète de fer
09. Sabotage
10. Il neige dans l’espace
11. L’invasion
12. Le grand défi
13. La déesse dorée
14. La boule de feu
15. La mer de la mort
16. Les chats ont des oreilles
17. Le vaisseau ne répond plus
18. Au secours d’Emeraldas
19. Le mystère de l’ordinateur
20. Le mal de l’espace
21. L’ordinateur
22. La déesse de la paix

De cette série en sera dérivé deux autres : Queen Esméralda, et Galaxy Express 999, et un film qui reprendra en fait la rencontre entre Albator et Alfred et les événements des deux premiers épisodes du 84.

albator845

Statues Albator 84

Esmeralda, la femme pirate

Esmeralda, la femme pirate

Me concernant, j’ai adoré plus cette série que la première, notamment parce que la série se voulait plus mature, et plus violente. Elle reste pour moi la série référence Albator, qui peut se regarder facilement et qui est intemporelle.

Elle se retrouve d’ailleurs très facilement en DVD, et une édition collector est disponible et je la conseille 🙂

Place au générique qui est un petit bijou, ou une plaie si on l’a dans la tête toute une journée 🙂

 

 

Publicités