Mots-clefs

, , , , , , ,

Bonux1Qui ose dire qu’il ne connait pas Bonux, ou que enfant il n’a jamais brandit son paquet et secouer pour écouter le cadeau ? Retour sur cette lessive bien particulière.

En 1958 le groupe américain Procter and Gamble fait sensation en créant la marque « Bonus » en France qui deviendra par la suite en 1960 « Bonux ». Son innovation ? La présence d’un cadeau promotionnel à l’intérieur du paquet.

Exemple de cadeau

Exemple de cadeau

A l’origine la lessive n’existait qu’en poudre, la présence du cadeau suffisant à provoquer l’acte d’achat des consommateurs, elle profita de très peu de publicité. La lessive à peine rapportée à la maison, les enfants impatient se dépêchaient d’ouvrir le paquet et d’y dénicher le cadeau tant attendu. Celui-ci prenait des formes divers : voiture miniature, jeu de cartes, figurine… mais aussi sifflet à roulette, dé à coudre, mètre de couturière, couteau à beurre…. Historiquement, le tout premier cadeau Bonux était un petit train en plastique.

Au fil des années, la lessive Bonux s’est diversifiée pour devenir une gamme : lessive liquide, lessive pour machine, lessive pour lavage à la main… Au début des années 1990, le cadeau Bonux va disparaitre pour réapparaître en 2000.

Bonux2Une série de bande dessinée publicitaire en cinq épisodes a même été réalisée par Jijé (Joseph Gillain) sous les pseudonymes de « Benoîst » et « Benoît », dans laquelle un jeune garçon, appelé « Bonus Boy » puis « Bonux-Boy », montre tout ce qu’on peut faire avec les cadeaux Bonux. Un journal publicitaire, appelé aussi Bonux Boy, a été publié de 1960 à 1961.

Il n’y a bien sur que la génération née en 70 ou 80 qui peut se souvenir de la particularité de cette lessive. Moi je me souvient encore partir avec mes parents faire les courses au Topco, leur imposer Bonux et tout content rentrer chez moi, ouvrir la boite, et glisser mes petites mains dans le paquet pour aller trouver le sachet tant attendu.

Cette lessive reste donc incontournable de nos belles années 🙂

Publicités