Mots-clefs

, , , , , , , , , ,

chabat1En ce long weekend de trois jours, la personnalité que j’ai choisi cette semaine n’est autre que le grand chef des Nuls : Alain Chabat.

Comédien, réalisateur, scénariste, humoriste et producteur de cinéma français, Alain est né le 24 novembre 1958 à Oran. C’est en 1963 que la famille d’origine juive quitte l’Algérie pour s’installer à Morsang sur Orge. A cette époque il rêve de devenir chanteur de rock ou dessinateur de BD.

Suivant son rêve d’enfant, il commence en tant que dessinateur de BD donc et c’est à partir de 1980 qu’il fait ses débuts à la radio : Radio Andorre et France Inter. 1982-1983, il devient animateur pendant plusieurs année sur RMC, et c’est dans cette station qu’il rencontrera en 1984 Pierre Lescure qui va lui proposer de le rejoindre pour travailler sur une nouvelle chaine de TV : Canal +. Il débutera à la météo et coanimera avec Stéphane Sirkis cinq mois plus tard 4C+, une émission quotidienne en direct, avec jeux, clips, sketches et invités.chabat3 Toujours durant cette  période, Alain anime Prochainement sur Canal +, émission hebdomadaire en compagnie de Daniel Toscan du Plantier et une revue de presse dans l’émission Zénith, présentée par Michel Denisot. Parallèlement à ses émissions sur Canal+, il anime Ricard Passion, série d’émissions de variétés musicale, produites et réalisées par Jean-Michel Steward et diffusées sur un réseau de 150 stations.

En 1987, il touche à la célébrité en formant le célèbre quatuor, Les Nuls en réunissant : Chantal Lauby, Bruno Carette et Dominique Farrugia. C’est Philippe Gildas qui leur donnera ce nom car ils n’arrivaient pas à en trouver. Chabat anime des séquences comiques dans le feuilleton spatial Objectif : Nul ou dans l’émission Nulle part ailleurs, dont un faux journal, le JTN. Ce faux journal sera repris dans l’émission Les Nuls L’émission, sous le titre Les Nuls, l’Édition.

En 1998, il part sur Comédie, pour revenir à son premier amour en 2001.

Acteur

Cinéma

  • 1979 : Série noire d’Alain Corneau – Un Hell’s Angel qui danse
  • 1990 : Baby Blood d’Alain Robak – Le passant égorgé
  • 1991 : Les Secrets professionnels du Dr Apfelglück d’Alessandro Capone, Stéphane Clavier, Mathias Ledoux, Thierry Lhermitte & Hervé Palud – Gérard Martinez
  • 1992 : Pizza blob de Nicolas Hourès – Professor Liégeois
  • 1994 : One night of hypocrisy de Nicolas Hourès – Thomas
  • 1994 : À la folie de Diane Kurys – Thomas
  • 1994 : Parano d’Anita Assal, Alain Robak, Manuel Flèche, John Hudson & Yann Piquer – Le pilote
  • 1994 : La Cité de la peur d’Alain Berbérian – Serge Karamazov/Youri(dans « Red is Dead »)/Jacques, journaliste TV
  • 1995 : Gazon maudit de Josiane Balasko – Laurent Lafaye
  • 1996 : Delphine 1, Yvan 0 de Dominique Farrugia – Pierre Krief
  • 1996 : Beaumarchais, l’insolent d’Édouard Molinaro – Le courtisan à Versailles
  • 1997 : Didier d’Alain Chabat – Didier
  • 1997 : Le Cousin d’Alain Corneau – Gérard Delvaux
  • 1998 : Mes amis de Michel Hazanavicius – Étienne
  • 1999 : Trafic d’influence de Dominique Farrugia – Le Curé
  • 1999 : La Débandade de Claude Berri – Le Spécialiste
  • 1999 : Bricol’ Girls – voix off + personnage du rasta blanc

Doublage

  • 1993 : La Classe américaine de Michel Hazanavicius et Dominique Mézerette : Gorge Profonde
  • 1997 : Didier d’Alain Chabat : Didier
  • 1998 : Excalibur, l’épée magique (Quest for Camelot) de Frederik Du Chau : Devon et Cornouailles, le dragon à deux têtes

Réalisateur

  • 1997 : Didier, pour lequel il obtient le César du premier film 1998.

Scénariste-dialoguiste

  • 1992 : Wayne’s World de Penelope Spheeris (version française des doublages – avec Dominique Farrugia)
  • 1994 : La Cité de la peur d’Alain Berbérian (coscénariste)
  • 1997 : Didier

Producteur / producteur délégué

  • 1997 : Didier (coproducteur)
  • 1999 : Bricol’ Girls (vidéo) d’Alain Chabat
Burger Quiz même si c'est dans les années 2000, ce n'est que du bon :)

Burger Quiz même si c’est dans les années 2000, ce n’est que du bon 🙂

Animateur de télévision

  • 1985 : 4C+ (avec Stéphane Sirkis)
  • 1998-1999 : La Grosse Émission (en alternance avec d’autres animateurs)

Il va s’en dire que ce n’est qu’un résumé de sa carrière jusqu’au début des années 2000, Alain étant plus qu’actif …

Récompenses

  • César 1998 de la meilleure première œuvre pour Didier

Nominations

  • César 1996 du meilleur acteur pour Gazon maudit
  • César 1998 du meilleur acteur pour Didier

Alain est comme un bon vin, il se bonifie avec l’age. Il est une des personnalités les plus attachantes des années 80, notamment par son humour décalé et sa bande de joyeux drilles. Merci à toi d’avoir formé les Nuls, d’avoir fait l’Emission et la cité de la peur. Tout cela reste une véritable référence pour moi.

Pour conclure ce billet, que diriez vous de découvrir (ou redécouvrir), le film Bricol Girls ?

Publicités